Une approche simple et flexible pour sélectionner « les vrais fonds ISR »…

12/01/2022

1 min

Revue de Presse -  mercredi 12 janvier 2022
Article publié sur H24

Une approche simple et flexible pour sélectionner « les vrais fonds ISR »…

Auris Gestion a développé une approche de multigestion PAN-ISR (Programme d’Analyse ISR) déployée pour sa gestion sous mandat et ses fonds sur mesure. L’objectif revendiqué : « retenir les vrais fonds ISR ».

Quelle est la particularité de votre approche ?

Sébastien Grasset : L’univers des fonds se présentant comme ISR, ESG ou conformes à une approche de durabilité est vaste et source de bien des confusions. Nous avons voulu faire simple et efficace en partant de la réglementation SFDR (Sustainable Finance Disclosure Regulation).

Notre approche de multigestion ISR permet de distinguer deux familles de fonds :

  • Famille 1 : les fonds (en ce compris les ETF) conformes à l’article 8 SFDR

  • Famille 2 : les fonds (en ce compris les ETF) conformes à l’article 9 SFDR et/ou bénéficiant d’un ou de plusieurs labels (label ISR français, label LuxFlag ESG, Label Greenfin, etc...)

Dans ces deux familles de fonds, on retrouve des fonds thématiques et des fonds généralistes.

Nous privilégions 4 thématiques principales (tech for good, énergie propre, ressources naturelles et bonne santé/bien-être). Elles correspondent à 12 Objectifs de Développement Durable (ODD) de l’ONU que nous privilégions sur les 17. Cette « Touche Auris » peut parfaitement être adaptée ou remplacée afin de nous conformer au cahier des charges d’un partenaire CGP. Par exemple, d’autres thématiques et ainsi d’autres ODD peuvent être privilégiés selon les spécifications déterminées par nos partenaires CGP pour la gestion de mandats ou encore de fonds  sur-mesure. 

Nous sélectionnons aussi des fonds dits « Généralistes ».

Valentin Urrutiaguer :  Les fonds ISR dits « Généralistes » sont a minima conformes à l’article 8 SFDR. Ils ne visent pas un ou plusieurs ODD en particulier mais sont jugés comme ayant un impact général suffisamment intense pour entrer dans nos allocations.

Par ailleurs, avec la « Touche Auris », nous sélectionnons certains facteurs que nous jugeons utiles de jouer sur des thématiques pures. 

Pour cartographier les fonds et ETF éligibles parmi l’univers, nous mettons en place un dialogue régulier avec les sociétés de gestion. Cela nous permet de transpariser les stratégies en matière extra-financière et d’identifier plus facilement le ou les ODD sous-jacents à chaque fonds ou ETF. 

Comment s’effectue la sélection des fonds ?

Sébastien Grasset : Elle se fait en architecture ouverte suivant 3 étapes :

  • Etape 1 : univers défini selon des outils externes (Bloomberg, MSCI ESG Fund Ratings, Quantalys ESG 360…)

  • Etape 2 : application de notre Filtre Quantitatif – Approche « PACE » (Performances financières, Approche quantitative de la performance extra-financière, Comparaison avec le Peer Group, Exposition aux controverses)

  • Etape 3 : application de notre Filtre Qualitatif – Approche « MIRA » (Management ISR, Implication, Réactivité dans la gestion des controverses, Analyses régulières)

Nous avons mis en place une matrice de scoring interne qui nous permet d’avoir notre propre approche de l’intensité ISR des fonds. Cela aboutit à une buy-list de 70 fonds et ETF conformes à la « Touche Auris » ou « Généralistes ».

Pourquoi intégrer des fonds généralistes en plus des fonds thématiques ?

Valentin Urrutiaguer :  Beaucoup de fonds sont sur des thématiques pures embarquant d’énormes biais factoriels. Nous l’avons vu avec des fonds ISR ayant très bien fonctionné en 2020 et pour lesquels cela a été un peu plus compliqué en 2021.

Notre univers d’investissement intègre donc également des fonds « Généralistes », et ce, notamment dans l’optique de ne pas biaiser la coloration factorielle souhaitée pour nos portefeuilles selon notre analyse du cycle de marché et le cahier des charges de nos partenaires CGP. Tout simplement, si nous voulons être davantage Value que Growth pendant une période, il nous faut avoir les bons fonds.

Il est fondamental de garder une agilité dans l’allocation factorielle des portefeuilles ISR et de ne pas tomber dans l’écueil du biais de style ou sectoriel. PAN-ISR répond à cet impératif.

Sébastien Grasset : Pour pouvoir gérer de manière agile les portefeuilles, nous devons avoir accès à la fois à des fonds Généralistes qui ont moins de biais factoriels et à des fonds thématiques qui en ont davantage. Ce vivier nous permet de continuer à faire de la « vraie » gestion tout en étant ISR.

Nous n’avons pas voulu créer l’énième offre standardisée du marché. Ce que nous avons développé nous permet de continuer à faire notre métier, avec des allocations dynamiques, réactives au gré de nos vues de marché et des échanges avec les CGP.

Notre marque de fabrique reste de faire du sur-mesure et de s’adapter aux cahiers des charges de chaque partenaire CGP. Cela vaut aussi bien pour nos mandats que pour nos fonds dédiés. Nous avons récemment lancé un fonds sur-mesure article 8 SFDR dédié à un cabinet et un autre fonds dédié, pour un autre cabinet, investissant uniquement sur des fonds labellisés.

Pour lire l'article sur H24 cliquez sur le lien ci-dessous :

Une approche simple et flexible pour sélectionner « les vrais fonds ISR »…

 

Découvrez plus d'articles

Solutions patrimoniales adaptées au contexte de marchés en gestion sous mandat

18/05/2022

Point au 18 mai 2022

Auris gestion lance une offre de multigestion originale

25/11/2021

Revue de Presse - jeudi 25 novembre 2021 Article publié par Gestion de Fortune.com

“Le contexte reste favorable aux actions” Joffrey Ouafqa, Auris Gestion

20/12/2021

Vous trouverez ci-dessous le point allocation d'actifs "Le contexte reste favorable aux actions" par Joffrey Ouafqa, directeur des gestions ....

INFORMATIONS RÉGLEMENTAIRES

Retrouvez des informations, politiques et procédures portées à votre attention conformément à la réglementation en vigueur.



Accéder aux informations  réglementaires