Et la fête continue…

16/08/2021

1 min

Les marchés actions internationaux ont bien progressé la semaine passée malgré des volumes faibles. Aux Etats-Unis, le S&P 500 s’est rapproché des 4500 points. Sur le Vieux Continent, l’Euro Stoxx 50 a progressé de +1,32% et semble toujours recéler un potentiel d’appréciation.

Aux Etats-Unis, le Sénat a validé, mercredi dernier, le projet de relance de 3500 milliards de dollars. Les échanges au sein de la Chambre des représentants seront intéressants même si les Démocrates ont tout intérêt à trouver un accord en vue des échéances électorales de mi-mandat en 2022. Toujours dans l’optique de soutenir la reprise économique, les Etats-Unis ont demandé à l’OPEP+ d’augmenter la production de pétrole. La maîtrise de l’inflation voire la normalisation des prix est en effet un enjeu majeur afin d’accompagner de manière douce la reprise économique mondiale. A ce titre, le taux d’inflation CPI, publié mercredi dernier, pour juillet aux Etats-Unis (cf. graphique de la semaine) montre une stabilisation à +5,4% en glissement annuel et +0,5% en glissement mensuel, après +0,9% en juin, avec, surtout, un ralentissement de l’inflation core (+4,3%, conforme aux attentes, après +4,5% en juin). Le caractère transitoire de l’inflation, tant martelé par Jerome Powell, se confirmerait donc, permettant à la FED de mener un tapering en douceur. La FED devrait ainsi annoncer son tapering, probablement lors du FOMC de septembre, une fois les chiffres de l’emploi d’août publiés (comme rappelé par Charles Evans, il est en effet nécessaire de disposer de données sur l’emploi confirmant une bonne dynamique). La publication mercredi prochain du compte rendu de la réunion de juillet de la FED devrait donner des indications en ce sens. Tout cela devrait favoriser la remontée des taux souverains américains et du dollar, les premiers étant à des niveaux sans doute anormalement bas (1,28% pour le 10 ans US) et le second ayant stoppé sa progression sans doute en lien avec la baisse marquée de l'indice de confiance des consommateurs de l'université du Michigan (qui a reculé à 70,2 en août au plus bas depuis décembre 2011). Ce mouvement risque néanmoins d’être pénalisant pour les marchés émergents.

En Chine, la progression de la production industrielle a été inférieure au consensus le mois dernier (6,4% en rythme annuel contre +7,8% attendus). La Banque populaire de Chine continue son soutien avec l’injection de 600 milliards de yuans (soit 90 milliards de dollars) de liquidités dans le système financier. Les prévisions de croissance pour le second semestre sont toutefois révisées à la baisse en Chine. Ce contexte n’arrête pas l’Empire du Milieu (qui a une belle avance) dans sa volonté de réguler de nombreux domaines jugés vitaux (santé, éducation, transports, services financiers, technologie…) comme en atteste le plan quinquennal publié mercredi dernier par Pékin sur sa vision stratégique visant à établir « un Etat de droit à un niveau supérieur ». Ce tour de vis global est de nature à inquiéter les investisseurs étrangers (l’exemple de Didi Global est assez marquant à ce sujet).

Le variant Delta reste un facteur de préoccupation. A titre d’exemple, la Chine a annoncé, jeudi dernier, la fermeture partielle de l’un des principaux ports du monde (Ningbo-Zhoushan). Plus globalement, on constate que la situation sanitaire qui se dégrade en Asie, notamment du Sud-Est, commence à avoir un impact sur les chaînes de production au niveau mondial et sur les coûts de production (hausse notamment du prix du fret). Cette situation est de nature à créer des pressions inflationnistes temporaires.

La fête continue donc, malgré quelques facteurs de préoccupation (situation en Chine, impact réel du variant Delta dans les mois à venir), avec une dynamique favorable aux marchés actions. Comme pour le plombier zingueur du poème de Prévert, la question reste de savoir qui paiera l’addition de cette euphorie estivale (certes portée par des résultats d’entreprises très bons pour le T2 2021 qui ont permis une accalmie dans la progression des multiples de valorisation).

Pour accéder au Rendez-vous du Lundi complet avec nos vues de marchés et le graphique de la semaine, merci de cliquer sur le bouton plus bas.

Sébastien GRASSET

Membre du Directoire - Directeur de l'Asset Management

Découvrez plus d'articles

Toc toc badaboum ! Recalibrage me voilà...

13/09/2021

Jusqu’à présent, les débats sur le tapering étaient essentiellement focalisés sur la Fed, les Etats-Unis ayant une longueur d’avance sur le ....

La difficile lecture des chiffres de l’emploi

06/09/2021

Sept jours après le discours de Jerome Powell au symposium de Jackson Hole, la publication des chiffres de l’emploi américain par le Bureau ....

L’Empire du Milieu joue les trouble-fêtes au nom de la « prospérité commune » («共同富裕»)

23/08/2021

La résurgence des menaces liées au variant Delta, la confirmation mercredi dernier au sein des minutes de la réunion du FOMC du 28 juillet d ....

INFORMATIONS RÉGLEMENTAIRES

Retrouvez des informations, politiques et procédures portées à votre attention conformément à la réglementation en vigueur.



Accéder aux informations  réglementaires