« Les allocations profilées prémâchées sont "has been". Place au sur-mesure ! »

H24 : Quelles sont les classes d’actifs que vous privilégiez pour 2021 ?

 

Joffrey Ouafqa : A horizon un an, nous favorisons les actions afin de profiter d’une « normalisation » des bénéfices. Concernant les zones géographiques, nous optons pour une légère surpondération de la zone euro. Certes, le marché européen surperforme rarement le marché américain, mais la vaccination des populations permettra la réouverture progressive des économies, la reprise du tourisme (un poids important du PIB) et l’assainissement du bilan des banques. Ce sont des facteurs de soutien importants à des indices européens qui ont structurellement un biais value. Cela prendra évidemment du temps mais les encours pourraient enfin revenir sur les actions de la zone euro qui ont été particulièrement délaissées durant l’année 2020.

 

Nous sommes également positifs sur les actions américaines et, fait assez rare pour être souligné, les planètes sont alignées pour que la génération d’alpha redevienne une source de performance en 2021. On le sait, très peu de gérants actions américaines battent le S&P 500 sur la durée. Néanmoins, la normalisation du cycle et la surpondération des GAFAM dans les indices (près de 25%) permettent de trouver des valeurs dont le potentiel d’appréciation est relativement plus important.

 

Sur les émergents, nous sommes globalement positifs. Il y a des facteurs de soutien très forts sur les actions émergentes avec la baisse du dollar qui favorise historiquement ces pays. Cependant, la zone asiatique a largement surperformé cette année du fait d’une excellente gestion de la crise sanitaire ayant permis un impact économique finalement modéré. Nous trouvons qu’il y a plus de potentiel boursier sur des pays d’Amérique Latine comme le Brésil actuellement.

 

Lire l'article complet sur H24 Finance

Tags: Dans la presse...