La Lettre de la Gestion Privée n°8

La Lettre de la gestion Privée numéro 8

Chers clients, chers amis,


En cette phase de démarrage de la nouvelle année, l’identification des cygnes noirs, évènements définis comme a priori extrêmes et imprévisibles, mais dont l’impact peut être considérable, agite toujours les imaginations les plus fertiles. Bloomberg, et Saxo Banque, notamment, nous convient à cet exercice provocateur, mais salutaire :


https://www.bloomberg.com/graphics/pessimists-guide-to-2018/

https://newsroom.saxobanque.fr/actualites/les-previsionschoc-2018-de-saxo-bank-apres-le-calme-plat-en-2017-place-aux-montagnes-russes-49e8-b2248.html


Imaginons les conséquences d’une nouvelle alliance en substitution de l’axe franco-allemand, prenant l’ascendant dans l’UE : par exemple un axe euro-sceptique (Hongrie, Pologne, Tchéquie et Slovaquie) qui serait rejoint par l’Autriche, puis par l’Italie, avec un retour de S.Berlusconi au pouvoir pour défendre les retraités déçus ?

Imaginons encore, que la défaillance d’une banque de dépôt, précipitée par un piratage informatique, provoque un basculement de confiance en faveur des monnaies cryptées, bitcoin en tête favorisé par l’avènement des monnaies propres à Alibaba et Amazon ou, a contrario, puisqu’il faut tout imaginer, que le bitcoin s’effondre sous l’effet d’une décision de la Chine ?

Imaginons encore que la FED perde son indépendance, que la banque du Japon perde le contrôle de sa politique monétaire, que, sous l’impulsion d’un saut technologique, la voiture électrique mette fin à l’heure du pétrole et provoque une redistribution des cartes au moyen orient, que Trump soit réélu faute d’une opposition organisée, ou au contraire que les idées de gauche l’emportent aux États Unis, comme en Angleterre, que les femmes brisent le plafond de verre et prennent le pouvoir dans le monde des affaires, que Facebook, accusé de désinformation, soit acculé à la faillite, que l’arrivée d’un missile nord-coréen près des côtes américaines provoque le rapprochement de la Chine et des Etats-Unis ... ???

Ce n’est pas notre perception des risques les plus probables mais c’est une gymnastique mentale imposée qui nous conduit à allouer nos choix pour l’investissement de vos actifs avec prudence et humilité, en optant comme toujours pour la diversification du risque plutôt que d’improbables conjectures.

Comme Alexandre Hezez vous l’expose ci-après, ces derniers temps ont plutôt été marqués par une volatilité excessivement contenue et une relative indifférence des marchés aux évènements non-économiques…

C’est une raison supplémentaire qui nous pousse à une circonspection plus grande encore qu’à l’ordinaire.

Nous nous concentrerons donc sur la recherche des catalyseurs d’un éventuel retournement économique et abordons en attendant, cette nouvelle année, avec la sérénité que nous souhaitons partager avec vous.

Meilleurs voeux !

Nicolas Walther
Directeur Général
Auris Gestion